Une spé, une recette: Le Bento de la team extrême-orient – Meshiagare!

Dans le cadre du concours « une spé, une recette », la super équipe de la spé extrême-orient nous a concocté une recette de Bento complet, plein de légumes!!! Merci pour ce reportage photo et ces recettes 🙂

1) Les crudités marinés (tsukemono)

Les tsukemono accompagnent presque tous les repas japonais et peuvent être faits à partir de n’importe quel légume (carotte, aubergine, daïkon, prune…). Il existe même plusieurs types de tsukemono, dont le nom varie selon la composition de la préparation ! Ici, on a choisi des légumes et une marinade facilement abordable par un cuisinier occidental, avec des produits trouvables partout.

Ingrédients : 

  • 2 petits concombres (on utilise ici un demi concombre classique)
  •  1 carotte
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de riz
  • 1 cuillère à soupe de sucre
  • Du piment en poudre (une petite cuillère suffit,mais ajouter à convenance ; facultatif)
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame (on peut remplacer par de l’huile de tournesol ou de l’huile d’olive additionnée d’une cuillère à café de graines de sésame)
  • 2 cuillères à soupe de sauce soja

Recette : 

  • Hachez les légumes grossièrement en petits cubes de taille similaire (ne les faites pas fins, les cubes sont importants : cela laisse plus de surface pour absorber la marinade). Placez les dans un sac de congélation, et ajoutez dedans les autres ingrédients.
  • Videz le sac d’air autant que possible et fermez-le.
  • Agitez-bien pour que les ingrédients soient uniformément répartis sur les légumes, et laissez la magie opérer au frais (idéalement une nuit ; sinon, laissez reposer quatre heures au minimum)
Découpe des légumes pour le tsukemono

2) La patate douce caramélisée (daigaku imo)

Cette recette peut être servie comme accompagnement d’une viande ou d’un poisson mais est également l’un des snacks favoris des étudiants… Rapide et facile à faire, le daigaku imo se déguste chaud en cas de petit creux les nuits d’automne ! 

Ingrédients : 

  • 1 patate douce (environ 300g)
  •  1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  •  2 cuillères à soupe de sucre
  •  1 cuillère à soupe de sauce soja
  • 1 cuillère à café de vinaigre
  • 1 cuillère à café de sésame

Recette : 

  •  Lavez la patate douce, épluchez-la et coupez-la en cubes. 
  • Dans une poêle, versez l’huile de sésame, le sucre, la sauce soja et le vinaire, et laissez chauffer.
  •  Au premier bouillon, ajoutez les morceaux de patate douce et enrobez-les du mélange.
  • Laissez cuire environ 3 minutes, puis couvrez d’un couvercle et laissez mijoter encore 10 minutes.
  • Assurez vous de la cuisson à l’aide d’un cure-dent.
  • Enlever le couvercle et cuire encore 5 minutes,pour laisser la sauce s’épaissir et caraméliser.
  • Sortez les patates douces du feu et saupoudrez des grains de sésame.
Les Daigaku imo en préparation
Les Daigaku Imo prêts!!

3) L’omelette japonaise (okonomiyaki)

Grand classique des restaurants japonais de la rue Ste-Anne, l’okonomyiaki est une recette entre omelette et crêpe salée très épaisse. Très populaire, elle est rapide à préparer et se déguste en plat principal ou est partagée entre les convives. Cette recette copieuse est l’idéal pour les gens  difficiles en ce qui concerne la nourriture, puisqu’on peut varier la garniture à l’envie ! 

Ingrédients (pour 2 okonomiyaki, soit 2 à 4 personnes selon l’appétit) :

  • 225g d’eau tiède
  •  3g de dashi (bouillon de poisson trouvable en épicerie spécialisée. Pas indispensable)
  • 155g de farine
  • 70g d’igname
  • 2 œufs
  • 2 oignons chinois (ils se rapprochent assez des oignons nouveaux tige incluse, ou de la cébette)
  • 1/3 de chou chinois (à défaut, un chou blanc classique fera l’affaire, mais vous devrez le hacher et le faire blanchir 2-3minutes dans de l’eau bouillante au préalable)
  • Sauce okonomi (à défaut, préparez vous-même une sauce : 75g de Worcestershire, 115g de ketchup, 20g de sucre brun, 45g de miel,10g de sauce soja, 10g de vinaigre de riz, 5g de maïzena, ½ cuillère à café de gingembre en poudre, 1 cuillère à soupe d’huile neutre)
  • Ingrédients au choix (maïs, courgette, emmental,bacon, poulpe, comme bon vous semble, mais le résultat sera plus ou moins traditionnel selon vos choix !  )
  • Traditionnellement, l’okonomyiaki est couvert de mayonnaise japonaise et de lamelles de bonite séchée (appelées katsuobushi),qui dansent sous l’effet de la chaleur et garantissent un spectacle fascinant au service… Vous pourrez facilement en trouver en épicerie spécialisée type K-Mart !

Recette : 

Pour la sauce :

  • Commencez par préparer la sauce.
  • Mettez tous les ingrédients dans une petite casserole, à l’exception de l’huile et de la maïzena.
  •  Mélangez bien, puis versez un tout petit peu de cette sauce sur la coupelle de maïzena et mélangez dans la coupelle jusqu’à disparition des grumeaux (cette étape est importante : elle permet d’humidifier la maïzena avant de l’ajouter dans la casserole et donc de ne pas avoir de grumeau à l’arrivée).
  •  Intégrez ensuite la pâte de maïzena dans la casserole.
  •  Mettez à chauffer à feu doux et portez à ébullition.
  • Laissez bouillir tout en mélangeant pendant 2minutes.
  •  Hors du feu, ajoutez l’huile. C’est prêt ! Laissez à refroidir.

 Pour l’okonomyiaki :

  •  Commencez par râper 70g d’igname. Vous obtenez une pâte d’aspect peu ragoutant.
  • Ajoutez-la à la farine.
  •  Diluez les 3g de dashi dans l’eau tiède, et ajoutez-le au mélange farine/igname.
  • Mélangez bien pour évitez les grumeaux.
  •  Ajoutez les œufs, mélangez bien : la pâte est prête. 
  • Hachez le chou en morceaux grossiers et incorporez-le à la pâte.
  •  Faites subir le même sort aux oignons.
  •  Mettez une cuillère à soupe d’huile à chauffer dans une petite poêle, et versez-y dela pâte à okonomiyaki sur 2 bons centimètres d’épaisseur.
  • Si vous souhaitez personnalisez la recette,c’est maintenant : ajoutez par-dessus la pâte des crevettes, des légumes, du bacon, du fromage… tout ce que vous voulez !
  •  Quand l’okonomyiaki commence à prendre (environ 8 à 10 min à feu moyen), retournez-le(en le faisant glisser sur une assiette plate pour la retourner par-dessus la poêle ou, pour les plus talentueux et aventureux, façon lancer de crêpe).
  •  Laissez cuire 5 à 7 minutes.
  • Lorsque c’est prêt, retournez de nouveau de sorte à avoir la face d’ingrédients additionnels sur le dessus.
  • Badigeonnez-la de sauce okonomi sur toute lasurface, puis transvasez dans un plat.
  •  Si vous avez décidé d’être dans la tradition japonaise, c’est le moment d’ajouter le katsuobushi et de finir par quelques traits de mayonnaise. Laissez vous envouter par la danse de la bonite quelques instants (pas trop longtemps pour que ça ne refroidisse pas !) et dégustez.
Découpe des légumes pour l’okonomyaki
Cuisson des okonomiyaki
Premier Okonomyaki et cuisson du deuxième
Okonomyaki

Bon voyage !

Okonomyaki et daigaku imo
Le genre de plats qui donnent envie de se pelotonner devant une bonne série
Zoom sur les préparations du bento assemblées
Un petit détour par une autre île… les bonbons miel sont bons en toutes circonstances

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :